SPATIUM VITAE

04.09 - 23.10

Questionnant notre rapport à l’espace et au temps, les œuvres de Safia Hijos et Mariano Angelotti offrent une vision du monde à l’interstice de nos modes de vie actuels, rapides, bruyants, ne laissant aucune place à la beauté d’un aléa anodin et imparfait. Elles développent une ode à ce hasard insignifiant et contraint qui apparait comme un détail du quotidien au détour d’un recoin d’un mur ou d’une rue et qui offre un temps d’arrêt, un moment d’observation, de quoi s’interroger sur ces présences délaissées et habituellement invisibles.

Les céramiques végétales de Safia Hijos attirent le regard sur les lieux de vie et plus encore d’exposition oubliés tandis que les peintures de Mariano Angelotti subliment des endroits délaissés et d’habitude dépouillés de toute beauté. La technique est radicalement différente mais le procédé identique. Couleurs, lumière et reflets participent à interagir avec cette insignifiance, à se l’approprier, à la réinterpréter et à l’apprécier. Une autre perception de l’espace est suggérée, plus respectueuse et plus attentive.

Découvrez les pièces
de l'exposition

lauriemelotte-avenueduroi-spatiumvitae-18
lauriemelotte-avenueduroi-spatiumvitae-36

Développant une vision à la fois bienveillante et subversive de notre façon d’habiter les lieux, Safia Hijos et Mariano Angelotti proposent un autre rapport entre cette nature et cette architecture toutes deux à leur façon invasives, intrigantes, belles, en invitant à une forme de cohabitation basée sur la contemplation et la réappropriation. L’imperfection étonne, subjugue et suffit.

Photographe : Laurie Mélotte

Texte : Thibaut Wauthion